Bienvenue
Contact

le hautbois

LE HAUTBOIS ET LE BASSON

Les embouchures du hautbois et du basson sont munies d’anches doubles. Ce sont deux fines languettes de roseau que le musicien doit faire vibrer à l’aide de son souffle tout en les pinçant avec ses lèvres. Le musicien fabrique souvent lui-même les anches dont il a besoin ; il passe ainsi parfois des heures à façonner ce morceau de roseau qui lui permettra de produire un joli son.

Le hautbois a une forme conique et son timbre un peu plaintif rappelle la voix humaine. Il apparaît au milieu du 17e siècle et sa sonorité assez dure le fait d’abord surtout entendre en plein air dans des cortèges à pied ou à cheval. Au cours du 18e siècle, il gagne en musicalité et en douceur et remporte alors un immense succès grâce à des compositeurs, comme J. S. Bach, qui écrivent de très belles mélodies pour lui et grâce à des virtuoses, de très bons musiciens, qui savent bien le mettre en valeur. Il faut une grande agilité des doigts pour jouer du hautbois baroque, car certaines notes nécessitent des doigtés difficiles à réaliser sur cet instrument.



le basson
Le basson est beaucoup plus grand que le hautbois, il est même tellement long que son tuyau est « plié » en deux et doit être tenu sur le côté du corps (sa longueur totale « dépliée » est de 2.7 mètres). Son embouchure, l’anche double, est placée sur un tube en métal courbe qui se fixe à la plus petite extrémité du tuyau de bois. Le basson peut produire des sons très graves. Il appartient à la section des basses de l’orchestre, dont font partie le violoncelle et la contrebasse. Il accompagne souvent le hautbois, car les timbres de ces deux instruments s’allient à merveille. Le basson peut autant exprimer l’humour et la colère, que la mélancolie et la plainte.


retour

Le site Internet pédagogique et les dossiers pédagogique sont réalisés grâce au soutien de la Fondation Ferrier Lullin.

MàJ le 14 octobre 2004
© 2004 baroqueries.ch, tous droits réservés
Design par FlyingPixel & DVDesign